Les grottes de Lascaux : célèbres pour leurs peintures et leurs gravures rupestres, datant de plus de 17 000 ans

Publié le : 03 juin 20224 mins de lecture

La Grotte de Lascaux est située en Périgord en Dordogne. Plus exactement, dans la municipalité de Montignac. Lors de votre passage en Dordogne, la visite de Grotte de Lascaux est incontournable. C’est un ultime chef-d’œuvre de la préhistoire. Ce dernier est classé richesse mondiale de l’Humanité par l’UNESCO.

La découverte de ce site préhistorique

C’est dans une vallée de la Vézère, également appelée vallée de l’Homme que se localise le Lascaux, un peu à l’écart des endroits qui abritent plusieurs vestiges préhistoriques avec 25 grottes ornées d’œuvres d’art rupestre et 147 lieux antiques. C’est de toute façon le Lascaux qui reste le plus extraordinaire parmi tous. La grotte de Lascaux a été découverte en 1940 par quatre adolescents qui s’appelaient Georges Agniel, Jacques Marsal, Simon Coencas, et Marcel Ravidat. Grace à leur chien Rabot, ils ont été dirigés vers cette grotte embellie des peintures rupestres. Puis, après recherches et études par quelques scientifiques qui sont notamment Bouyssonie et Breuil, D. Peyrony et le Dr Cheynier, il a été déclaré qu’il s’agissait d’une véritable page de l’histoire de l’humanité. De ce fait, la grotte a été déclarée site historique le mois de décembre de la même année.

Quelques notions sur les visites du Lascaux

Ce site, qui se situe à Montignac, dispose d’un bâtiment qui s’accorde impeccablement avec toutes les visites. La façade massive en verre accueille les visiteurs, et l’intérieur garde sa sobriété pour offrir la part belle à l’essentiel, la substance. Des tablettes digitales sont disponibles lors de chaque visite afin que chacun puisse en apprendre le plus possible tout en parcourant ces lieux. Ce n’était que plus tard, lorsque la vue complète de la reconstitution de la Grotte de Lascaux à une parfaite échelle était possible, que la visite a fini par découvrir son plus grand intérêt. L’histoire, les détails, les peintures, tout y est, exactement pareil. 

Des peintures et représentations datant de plus de 17 000 ans

Le bison, robuste et majestueux, s’avère être le roi de la pièce : le plus grand mesure 5 mètres de long. Toutes les autres images sont de taille petite. Mais ce qui suscite la curiosité des visiteurs est l’existence d’un animal flanqué de 2 longues cornes. Ce dernier n’est pas identifié, c’est pourquoi il a été appelé la licorne. Il existe aussi une surprenante frise de cerfs qui est en mesure d’être déchiffrée de deux manières. Le premier éclaircissement suppose que ces cerfs traversent un ruisseau, avec juste leur tête hors de l’eau. La suivante coupe le mouvement, faisant de cette frise le principal dessin humoristique des temps anciens. La présence des écussons de Lascaux est tout aussi intéressante. Ce sont des figures mathématiques, ayant fait l’objet de nombreuses hypothèses : empreinte de l’artiste, type de panneaux de signalisation.

Plan du site