Oradour sur Glane : un lieu poignant de mémoire

Publié le : 03 juin 20223 mins de lecture

Oradour-sur-Glane, ce petit village de la Vienne près de Limoges attire chaque année des milliers de visiteurs. C’est ainsi que le samedi 10 juin 1944, eut lieu l’un des plus grands massacre de la seconde guerre mondiale. Deux cents soldats du Reich encerclèrent ce petit bourg et massacrèrent les habitants sous prétexte d’un simple contrôle d’identité.

Un lieu de mémoire inoubliable

Si vous passez par la Haute-Vienne, près de Limoges, vous trouverez sur votre route un petit village qui pendant la deuxième guerre mondiale, fut le théâtre d’un gigantesque massacre. Les hommes, les femmes et les enfants furent répartis en plusieurs groupes avant d’être exterminés, les hommes dans plusieurs granges du village, les femmes et les enfants dans l’église du bourg auquel les soldats allemands de la Waffen SS mirent le feu. Un grand nombre de victimes ne purent jamais être identifiés. Aujourd’hui encore, l’endroit reste chargé en émotions et personne n’a oublié ce qui s’est passé à Oradour-sur-Glane en 1944. L’émotion est d’autant plus forte quand on pense au contexte actuel de guerre que vit l’Ukraine aujourd’hui où les massacres d’innocents se perpétuent chaque jour.

Émotion et recueillement

Les visiteurs peuvent visiter les Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane 7 jours sur 7 quasiment toute l’année (du 1er février au 15 décembre, fermeture annuelle du site). Les horaires d’ouverture sont toutefois susceptibles de varier en fonction de la période. Pour accéder au village martyr, il faut passer par le hall d’entrée du Centre de mémoire, l’accès est libre et gratuit. L’endroit est poignant et chargé d’histoire et nombreux sont les visiteurs qui versent une larme face à cette histoire horrible et dramatique. Aujourd’hui, on ignore encore pourquoi les allemands avaient choisi Oradour-sur-Glane pour perpétrer leur horrible massacre. En effet aucun documents, aucun témoignage ne permet de comprendre le pourquoi de ce crime horrible.

Un village décimé en quelques heures

Les nazis auraient-ils confondu Oradour-sur-Glane et Oradour-sur-Vayres situé en zone de résistance ? Une question qui restera sans réponse. Pour celui qui visite le bourg martyr, il est difficile de ne ressentir aucune émotion. Au fur et à mesure que le visiteur déambule dans les ruelles, un sentiment étrange et pénétrant s’installe quand on prend conscience de l’immensité de la tragédie et l’impitoyable cruauté des bourreaux nazis. Le massacre d’Oradour-sur-Glane est connu dans le monde entier et c’est du monde entier qu’on vient voir les vestiges de ce bourg martyr qui a été anéanti en quelques heures.

Plan du site